Mobile Navigation

Langues

Forum de l’énergie de Vienne : une énergie propre pour les migrants et les populations vulnérables

Forum de l’énergie de Vienne : une énergie propre pour les migrants et les populations vulnérables

État 

achevé

Date 

9 mai, 2017

Pays 

Autriche

Région 

Europe

Résumé

Cliquer ici pour voir le vidéo du l’événement au page Facebook de l’ONUDI.

À l’occasion du Forum de l’énergie de Vienne (VEF) 2017, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et l’EUEI PDF avaient organisé un événement annexe intitulé « Énergie propre pour les migrants et populations vulnérables ».

L’événement a été lieu le mardi 9 mai de 14h00 à 15h30 au Centre International de Vienne. Cette conférence examinait les liens entre énergie, développement et migrations, en réunissant les perspectives des décideurs politiques, praticiens et membres de la communauté internationale dans ces trois domaines. Les panélistes exploraient les possibilités de mettre au point des mécanismes nouveaux et innovants permettant de satisfaire de manière durable les besoins énergétiques des migrants, des réfugiés et des populations vulnérables, afin de leur garantir les moyens de se nourrir et d’envisager un avenir meilleur.

Cet événement annexe au VEF se basait sur les résultats clés du Forum de discussion de Bruxelles qui a été organisé en janvier 2017 par l’EUEI PDF et était l'occasion pour le lancement du document de travail de l’EUEI PDF sur « Le rôle de l’accès à une énergie durable dans le débat sur les migrations ».

Vous trouverez davantage d’informations sur cet événement annexe ici.

Contexte

Selon les estimations du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), jusque fin 2015, 65,3 millions de personnes avaient été déplacées de force à l’échelle mondiale, dont 40,8 millions au sein de leur propre pays en raison de conflits et de violences, et 21,4 millions qui ont migré à l’étranger – un nombre inégalé depuis la Seconde Guerre Mondiale. Cette forte migration des populations vulnérables a été accentuée par les grands défis mondiaux actuels tels que le changement climatique, la sécurité humaine, les instabilités politiques et les inégalités économiques.

La crise des réfugiés est mondiale et il est évident que la plupart des systèmes énergétiques actuellement utilisés dans les pays d’origine de ces migrants – ainsi que dans les camps de transit ou habitats temporaires – sont inefficaces, couteux et généralement basés sur des combustibles fossiles. Dans le contexte de toutes ces difficultés et menaces, l’intégration et l’installation de migrants dans un nouvel environnement pose un immense défi à la communauté internationale. Néanmoins, la crise des migrations offre également une opportunité de fournir aux migrants des services énergétiques intégrés avec les compétences correspondantes et ce, de manière efficace, économique et bas-carbone, ce qui leur permettrait d’entretenir une meilleure qualité de vie.