Mobile Navigation

Langues

Réunion du Conseil consultatif de l’EUEI, février 2016

Réunion du Conseil consultatif de l’EUEI, février 2016

Date 

17 février, 2016

Pays 

Belgique

Région 

Europe

Résumé

La première réunion 2016 du Comité de conseil de l’Initiative de l’UE pour l’énergie (EUEI) a eu lieu le 17 février à Bruxelles, réunissant les représentants de la Commission européenne et des États membres pour discuter de l’EUEI dans l’agenda post-2015. Afin de planter le décor, Roberto Ridolfi, directeur Croissance et développement durable à la DG DEVCO, a décrit le rôle que jouera l’EUEI dans le soutien aux accords internationaux signés en 2015.

Parmi ces accords, les plus marquants sont les Objectifs de développement durable (ODD) et l’Accord de Paris sur le climat, définis à la COP21 en décembre 2015, sans oublier le Plan d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement. En particulier, l’EUEI soutiendra fortement les efforts de l’UE pour implémenter l’ODD7 visant à garantir un accès universel à des services énergétiques fiables, durables et modernes, le tout à un prix abordable. Lors de cette réunion, la Commission européenne et les États membres ont également pu échanger sur les priorités et initiatives stratégiques européennes, en détaillant et soulignant les efforts déjà en cours pour donner vie à l’Agenda post-2015. Ces activités comprennent l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI), lancée à la COP21, l’Initiative de financement de l’électrification (ElectriFI) et l’expansion de la Convention des Maires en Afrique subsaharienne. Avec l’EUEI, le Partenariat Afrique-UE pour l’énergie (PAEE) a également été reconnu à la réunion comme une plateforme centrale pour le renforcement du dialogue politique et de la coordination entre l’UE, les États membres et les partenaires africains.

La rencontre s’est achevée sur une petite note festive pour célébrer les 10 ans de l’Initiative de l’UE pour l’énergie – permettant ainsi de refléter les succès enregistrés jusqu’à présent dans le renforcement de la coordination européenne en termes de développement énergétique et d’envisager avec enthousiasme les prochaines initiatives et actions d’un agenda qui s’annonce déjà bien rempli.