Mobile Navigation

Langues

PAEE – Forum de dialogue sur le secteur énergétique en Égypte (pour l’implication du secteur privé dans la sécurisation de l’avenir énergétique du pays)

PAEE – Forum de dialogue sur le secteur énergétique en Égypte (pour l’implication du secteur privé dans la sécurisation de l’avenir énergétique du pays)

État 

achevé

Date 

9 novembre, 2015

Pays 

Égypte

Région 

Afrique du Nord

Résumé

En Égypte, le déséquilibre croissant entre l’offre et la demande d’énergie a empêché le secteur énergétique de fournir un approvisionnement sécurisé à sa population et à son industrie. Malgré un ralentissement de la croissance économique entre 2011 et 2013, la consommation énergétique intérieure a continué à croître de manière significative en raison de forts taux de croissance de la population et de prix de l’énergie hautement subventionnés. Ceci a non seulement conduit à des pannes d’électricité régulières pour l’industrie et la population, mais aussi davantage pesé sur le budget du gouvernement en raison des importations d’énergie. Réformer le secteur énergétique est donc devenu une priorité dans l’agenda du gouvernement. Les premières étapes vers la libéralisation du marché de l’énergie ont été mises en œuvre et les subventions peu à peu réduites. Les investissements du secteur privé dans les énergies renouvelables ont été rendus possibles grâce à l’introduction, en septembre 2014, du mécanisme des tarifs d’achats garantis (« feed-in tariffs », FIT). À long terme, les importantes ressources solaires et éoliennes du pays pourraient permettre aux énergies renouvelables de jouer un rôle de premier plan dans la sécurisation de son approvisionnement énergétique.

De plus, l’élargissement de la coopération énergétique entre les pays d’Afrique du Nord et l’Europe prend une importance cruciale pour augmenter la sécurité énergétique sur les deux continents. Le forum devrait ainsi permettre d’encourager les relations Afrique-Europe, comme le prévoient les objectifs de sécurité énergétique du PAEE (Partenariat Afrique-UE pour l’énergie) à l’horizon 2020, en :

  • Doublant les capacités des liaisons électriques transfrontalières et ce, aussi bien en Afrique qu’entre l’Afrique et l’Europe, donc en augmentant le commerce de l’électricité tout en garantissant des niveaux adéquats de production ;
  • Doublant l’utilisation de gaz naturel en Afrique et les exportations de gaz vers l’Europe, grâce à la construction d’infrastructures de gaz naturel en Afrique, notamment pour permettre la commercialisation des gaz torchés.

 

Objectifs

Les objectifs du Forum de dialogue sur le secteur énergétique en Égypte consistent à :

  • Mettre en place une plateforme permettant aux parties prenantes nord-africaines, en particulier égyptiennes et issues du secteur privé, du monde universitaire et de la société civile, de discuter et de partager leurs expériences et connaissances.
  • Rechercher les zones prioritaires d’intervention pour traiter les questions de sécurité énergétique qu’affronte actuellement l’Afrique du Nord et en particulier l’Égypte.

 

Résultats attendus

Les résultats attendus du Forum de dialogue sur le secteur énergétique en Égypte consistent à :

  • Renforcer l’engagement des pays d’Afrique du Nord à poursuivre les objectifs du PAEE dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de l’accès à l’énergie et de la sécurité énergétique.
  • Déterminer les priorités pour l’Afrique du Nord, en particulier pour les parties prenantes égyptiennes, et encourager les investissements dans les infrastructures clés de gaz et d’électricité comme moyens d’augmenter la sécurité énergétique.
  • Soutenir les activités contribuant à l’initiative Énergie durable pour tous (SE4ALL) des Nations Unies. L’Égypte est un pays adhérent de la SE4ALL, mais pour le moment aucune activité concrète de cette initiative n’y a été lancée.

 

Photo Copyright Dentons Egypt LLC

 

Partner: 

Lieu

Téléchargements

Actuellement, il n’y a aucun document.

Sujets

  • Accès à l’énergie
  • Sécurité énergétique