Mobile Navigation

Langues

Afrique 2030: Donner davantage d’autonomie au continent via l’innovation, les solutions technologiques vertes & le renforcement des capacités

Afrique 2030: Donner davantage d’autonomie au continent via l’innovation, les solutions technologiques vertes & le renforcement des capacités

État 

achevé

Date 

9 avril, 2017

Pays 

Italie

Région 

Europe

Résumé

Dans le cadre de la réunion des ministres de l’énergie du G7 et sous l’égide de la présidence italienne de ce sommet, la Fondation Enel, RES4Africa et le Partenariat Afrique-UE sur l’énergie (PAEE) avaient organisé conjointement un événement annexe dédié à l’Afrique. Le principal objectif de cette manifestation était d’analyser l’état actuel du marché de l’énergie et de faciliter le dialogue sur la manière d’accélérer l’accès aux énergies durables sur le continent. La transition de l’Afrique vers des énergies durables repose d’une part sur une politique adaptée et des cadres réglementaires favorables, et d’autre part sur des dynamiques ascendantes et des modèles économiques innovants. Le renforcement de ces deux volets fera progresser l’accès à l’énergie en Afrique et ouvrira par conséquent de grandes opportunités d’investissement et de développement sur le continent.
Cet événement consistait en un échange interactif entre différents acteurs pertinents, issus à la fois du continent africain et de pays du G7, et appartenant à des gouvernements nationaux, à des organisations de développement multilatéral, au monde des entreprises, à la société civile et à l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS).

Le débat s'est concentré sur les améliorations en termes de politiques et de réglementations. Il permettait également de partager des expériences sur la manière d’accéder à l’énergie, de renforcer l’approvisionnement énergétique, de créer de l’emploi et de consolider la croissance des économies locales dans des contextes ruraux et urbains d’Afrique. Par ailleurs, l’accent a été mis sur les contributions de l’Afrique à la réunion des ministres de l’énergie du G7, ainsi que sur celles du sommet du G20 et leurs synergies concernant l’énergie en Afrique, qui aura lieu plus tard dans l’année sous la présidence de l’Allemagne.

Cette journée s’est articulait autour de trois sessions comprenant « La transition africaine vers des solutions technologiques propres et durables », « Des solutions innovantes pour un accès à l’énergie sécurisé et durable » et « L’éducation et le renforcement des capacités à plusieurs niveaux ». Cette manifestation annexe a présenté aussi des modèles économiques innovants en faveur des énergies durables, afin d’illustrer des solutions concrètes qui permettraient de fournir des énergies abordables, sûres et durables aux communautés rurales d’Afrique.

À cet égard, le Musée national des arts du 21e siècle (MAXXI) de Rome sera ouvert au public du 11 au 15 avril. Il présentera une exposition photo de villages d’Afrique de l’est et des exemples de solutions hors-réseau mettant en lumière les nouvelles solutions les plus innovantes et durables en matière d’électrification rurale.

Lire plus au site web de RES4Africa (les présentation de l'évènement, des interviews etc.) et le site web de la présidence italienne du G7.