Mobile Navigation

Langues

Élaboration d’un cadre juridique et d’une stratégie pour le secteur de l’électricité de Djibouti

Élaboration d’un cadre juridique et d’une stratégie pour le secteur de l’électricité de Djibouti

État 

achevé

Date 

1 novembre, 2012 - 28 juillet, 2014

Pays 

Djibouti

Région 

Afrique de l’Est

Résumé

Ce type de service ne fait plus part du RECP, mais est désormais couvert par la ligne de service SEADS.

Djibouti dispose d'un important potentiel d’énergies renouvelables, notamment en ce qui concerne le géothermique, l’éolien et le solaire. Toutefois, toute l’électricité actuellement produite à Djibouti par Électricité de Djibouti (EDD) provient de groupes thermiques fonctionnant au fioul lourd et au carburant diesel. De plus, Djibouti importe d’Éthiopie 80 % de l’électricité consommée dans le pays. L’EUEI PDF a reçu du Ministère de l’Énergie chargé des Ressources naturelles (MERN) de Djibouti une demande d’aide à l’élaboration d’un cadre juridique pour le secteur de l’électricité.

 Ce projet a pour objectif d’aider le MERN à formuler une stratégie et un plan d’action national pour le secteur de l’électricité et à préparer un projet de loi sur l’électricité. Ces travaux seront réalisés en collaboration avec d’autres parties prenantes du secteur et du sous-secteur de l’électrification rurale (c’est-à-dire d’autres ministères, Électricité de Djibouti (EDD), l’Agence djiboutienne de développement social (ADDS), le secteur privé, le Centre d’études et de recherche de Djibouti (CERD), des partenaires techniques et financiers, des donneurs, etc.).

Pour étayer la définition des objectifs de la stratégie et estimer la quantité d'investissements requise, quatre scénarios ont été élaborés au cours de la première phase de l'intervention : 

  1. Les énergies renouvelables ne sont pas introduites dans le bouquet énergétique (pas de changement).
  2. L'énergie géothermique fait concurrence aux sources d'énergie conventionnelles et aux importations en provenance d'Éthiopie (prix élevés des carburants fossiles).
  3. L'énergie géothermique fait concurrence aux sources d'énergie conventionnelles mais avec des prix bas pour les carburants fossiles (vérification de la solidité du scénario 2).
  4. L'énergie géothermique n'est plus une alternative, mais d'autres sources d'énergie renouvelable telles que l'éolien et le solaire font concurrence aux sources d'énergie conventionnelles. 

Les résultats de l'analyse ont montré que l'introduction des énergies renouvelables reste l'option la plus économique pour Djibouti. 

La deuxième phase du projet a abouti à la publication de deux documents : d'une part, un projet de loi sur l'électricité qui permettra de moderniser le secteur et, d'autre part, une stratégie (long terme) et un plan d'action (court à moyen terme) pour concrétiser le scénario choisi. 

La stratégie et le plan d'action ont conforté le gouvernement dans son intention de développer une politique publique durable sur l'utilisation des ressources énergétiques. La stratégie élaborée a, en outre, servi de base à la formulation d'une loi sur l'électricité qui attend maintenant l'approbation du Parlement pour être promulguée.

Un Forum de dialogue sur le secteur énergétique a été organisé à Djibouti en mai 2013 pour accompagner le projet. Il a permis de réunir des participants issus du secteur privé, de la société civile et des institutions académiques et d'incorporer des expériences régionales.

Partner: 

Lieu

Téléchargements

Actuellement, il n’y a aucun document.

Sujets

  • Accès à l’énergie
  • Énergies renouvelables