Mobile Navigation

Langues

Élaboration d’une structure tarifaire pour les énergies renouvelables

Élaboration d’une structure tarifaire pour les énergies renouvelables

État 

achevé

Date 

1 décembre, 2012 - 3 avril, 2014

Pays 

Sénégal

Région 

Afrique occidentale

Résumé

Ce type de service ne fait plus part du RECP, mais est désormais couvert par la ligne de service SEADS.

Le développement du secteur et des infrastructures énergétiques est un élément clé de la stratégie de développement économique du gouvernement sénégalais. Au Sénégal, l’électricité est considérée comme un élément fondamental de la croissance économique. Son prix, sa fiabilité et la qualité du service de distribution ont une incidence directe et indirecte sur la plupart des activités économiques. La capacité de production totale installée (2009) est de 596,1 MW, près de 90 % de la production étant assurée par la combustion de carburant diesel, de fioul lourd ou de kérosène.

Le gouvernement sénégalais a élaboré sa propre vision du secteur de l'électricité qui consiste à « bénéficier d'une alimentation en électricité de qualité en quantité suffisante, électricité qui doit être compétitive et produite à partir d'une variété de technologies dont le charbon, le gaz, l'hydroélectricité, l'éolien et le solaire ». (Ministère de l'Énergie, octobre 2012) 

Dans le cadre du Programme de coopération Afrique-UE dans le domaine des énergies renouvelables (RECP), le gouvernement de la République du Sénégal a demandé à l’EUEI PDF de l’aider à mettre en œuvre sa loi sur les énergies renouvelables adoptée en décembre 2010 par le parlement sénégalais (loi 2010-21). Le projet faisait suite à l’assistance technique offerte par l’AFD en 2010 et aux recommandations de l’évaluation sur l’état de préparation du Sénégal en vue du déploiement des énergies renouvelables qui a été effectuée par l’IRENA (International Renewable Energy Agency) en 2011/12. L'assistance vise à :

  • fournir des scénarios énergétiques soulignant la contribution potentielle des énergies renouvelables au bouquet énergétique dans différentes situations ;
  • élaborer une structure tarifaire appropriée pour les énergies renouvelables et calculer des niveaux de tarifs pour les producteurs d'électricité indépendants et les auto-producteurs ;
  • renforcer les capacités de la Commission de régulation du secteur de l'électricité en vue de la future itération des scénarios, et de l'évaluation, du contrôle et de l'adaptation de schémas tarifaires appropriés pour les énergies renouvelables ;
  • élaborer un modèle de contrat d'achat d'électricité ;
  • renforcer les capacités d'appels d'offres conformément aux dispositions de la loi sur les énergies renouvelables.

Un atelier a été organisé au mois de septembre 2013 pour évaluer les scénarios. Il a été suivi d'une première série de formations fin novembre à laquelle ont participé des fonctionnaires du ministère de l'Énergie, de la commission de réglementation et de la compagnie nationale d'électricité. La dernière formation et l'atelier final ont eu lieu en février 2014. 

La loi sur l'énergie renouvelable et son processus de mise en œuvre sont plus largement acceptés qu'avant le projet grâce à la plate-forme d'information et de débat que constituent les ateliers organisés par l'EUEI PDF. L'implication de nombreuses parties prenantes, notamment du secteur privé, dans le processus de mise en œuvre a permis de limiter la résistance et de renforcer la confiance dans la législation sur l'énergie renouvelable. Le ministère de l'Énergie a approuvé la formation d'un groupe ad hoc pour coordonner le lancement, en juillet 2015, du premier appel d'offres sénégalais en vue de la construction d'une centrale photovoltaïque de 50 MW. En outre, la société nationale d'électricité SENELEC est en train de faire réaliser un certain nombre d'études stratégiques qui permettront d'élaborer une stratégie d'introduction des énergies renouvelables sur le réseau.

Lieu

Téléchargements

Actuellement, il n’y a aucun document.

Sujets

  • Accès à l’énergie
  • Énergies renouvelables