Mobile Navigation

Langues

Modélisation financière pour les pouvoirs publics du Kenya

Modélisation financière pour les pouvoirs publics du Kenya

État 

achevé

Date 

1 juin, 2016 - 31 octobre, 2016

Pays 

Kenya

Région 

Afrique de l’Est

Résumé

Au Kenya, le marché des énergies renouvelables affiche un immense potentiel et une croissance rapide. Actuellement, un grand nombre de développeurs privés préparent activement des projets d’énergie solaire, éolienne et de biomasse visant à produire de l’électricité qui sera ensuite intégrée au réseau national, ce qui à terme offrira aux Kenyans un approvisionnement énergétique plus propre et fiable. Dans le processus consistant à négocier avec les développeurs de ces projets commerciaux, l’autorité de régulation et le Ministère des Mines et de l’Énergie kényans doivent pouvoir comprendre les tenants et aboutissants de ces projets, y compris les modèles financiers sur lesquels ils reposent.

Le RECP, en étroite collaboration avec le Ministère de l’Énergie du Kenya, s’est donc engagé à organiser une formation qui permettra aux principaux acteurs du secteur public kényan de mieux évaluer la viabilité de projets d’énergies renouvelables, grâce à l’acquisition d’une meilleure compréhension de leur modèle financier sous-jacent.

Cette formation a été préparée et implémentée par la CEA et Carbon Africa entre le 30 août et le 2 septembre 2016. 16 participants en provenance du Ministère de l’Énergie et du Pétrole, ainsi que des sociétés KETRACO, GDC, KPLC, ERC et KENGEN, ont assisté à cette formation, qui couvrait des thèmes tels que des compétences de base en comptabilité ; Excel ; modélisation financière dans le domaine des énergies solaire, éolienne, hydroélectrique, du biogaz et des centrales géothermiques ; taxation et le travail d’élaboration d’un modèle financier standardisé.

La formation a permis de poursuivre les efforts de standardisation d’un modèle financier dans la législation kenyane et a fourni aux représentants du secteur public des énergies renouvelables de précieuses informations sur la viabilité des différentes technologies  d’énergies renouvelables dans l’environnement kenyan. Les participants ont jugé la qualité de cette formation comme très élevée, en lui attribuant une note globale de 9,29 sur 10.

Les formateurs ont l’intention d’organiser, dans le courant du mois d’octobre 2016, une session de suivi d’une demi-journée qui aura lieu au Ministère de l’Énergie et du Pétrole.

Lieu

Téléchargements

Actuellement, il n’y a aucun document.

Sujets

  • Changement climatique
  • Accès à l’énergie
  • Énergies renouvelables