Mobile Navigation

Langues

Potentiel des MANA dans les Pays partenaires méditerranéens

Potentiel des MANA dans les Pays partenaires méditerranéens

État 

achevé

Date 

1 janvier, 2017 - 31 janvier, 2018

Pays 

Tunisie

Région 

Afrique du Nord

Résumé

Il est estimé que pour se lancer sur la voie des faibles émissions et du développement résilient au changement climatique, les Pays partenaires méditerranéens (MPC) auront besoin d’environ 300 milliards d’euros pour leurs projets d’infrastructures d’ici 2030. Pour migrer vers une telle croissance verte et sécuriser le niveau d’engagement du secteur privé nécessaire à l’atténuation des effets du changement climatique, les MPC doivent procéder à des réformes institutionnelles, juridiques et législatives, tout en créant un environnement financier favorable à cette mutation. En mai 2011, les MPC ont pris l’initiative dans ce processus via une déclaration commune qui a consisté en une demande d’assistance à la Banque européenne d’investissement (BEI). En 2015, l’EUEI PDF et la BEI ont alors lancé une coopération pour l’implémentation des activités énergétiques d’une étude régionale portant sur le « Potentiel des Mesures d’atténuation appropriées au niveau national (MANA) dans les Pays partenaires méditerranéens ».

L’EUEI PDF et la BEI aideront ainsi certains pays membres de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP) – Égypte, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie – à cartographier les MANA existantes liées à l’énergie en termes de projets (cadres institutionnels) actuellement proposés dans les MPC. En collaboration avec les parties prenantes, des projets ou programmes d’atténuation des changements climatiques via le mécanisme des MANA seront définis et priorisés, en mettant particulièrement l’accent sur une maximisation de la participation du secteur privé dans le domaine de l’énergie. De plus, des politiques visant à rendre l’environnement plus favorable aux investissements seront identifiées. Cette démarche sera soutenue par des informations sur l’utilisation d’outils de financement pertinents pour renforcer les capacités du secteur public à mener de tels projets ou programmes.

Les résultats attendus de cette étude consistent à :

  • Faciliter le développement de Mesures d’atténuation appropriées au niveau national dans les Pays partenaires méditerranéens.
  • Contribuer à évaluer l’environnement requis pour le financement des différentes MANA par les institutions financières internationales.
  • Soutenir la création d’un environnement favorable pour le financement des différentes MANA par les institutions financières internationales.
  • Identifier les obstacles et opportunités pour le co-financement des MANA par des investissements privés.
  • Augmenter la participation du secteur privé.