Mobile Navigation

Langues

Le renforcement des capacités dans la planification énergétique nationale

Le renforcement des capacités dans la planification énergétique nationale

État 

achevé

Date 

1 avril, 2017 - 30 janvier, 2018

Pays 

Pérou

Région 

Amérique latine

Résumé

Contrepartie d’une économie en plein essor, la demande énergétique au Pérou est en constante augmentation et cette tendance devrait se poursuivre en corrélation avec la croissance de son PIB. Actuellement, la production d’électricité au Pérou repose essentiellement sur l’hydroélectricité et le gaz naturel ; néanmoins, le défi consiste désormais à augmenter la production d’électricité tout en assurant la sécurité et le développement durable de ces énergies. L’une des priorités du gouvernement est donc d’assurer une part croissante des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Malgré l’engagement pris par les autorités péruviennes à travers les CDN (Contributions déterminées au niveau national) de réduire jusqu’à 30 % ses émissions totales de CO₂ d’ici 2030, la production énergétique réalisée à partir des énergies fossiles ne cesse d’augmenter depuis 2005. Et avec un taux de près de 10 % de sa population toujours privée d’électricité – le troisième taux le plus élevé en Amérique latine après Haïti et le Brésil – l’accès à l’énergie reste un autre problème majeur pour le gouvernement péruvien.

Pour faire face à cette situation, le Pérou a prévu de mettre au point, de manière à la fois cohérente et coordonnée, un plan énergétique à long terme qui permettra de relever ces défis. Les autorités envisagent également de mettre en place une infrastructure énergétique robuste et durable, d’élargir l’utilisation de sources d’énergies renouvelables et de combler les lacunes de l’accès à l’énergie dans les zones rurales. Le gouvernement péruvien a déjà lancé plusieurs programmes bénéficiant d’un soutien international, tandis que des consultations diverses et pour l’instant non coordonnées ont été mises en place pour mener à bien ce travail. L’une d’entre elles est le Programme pour la gestion efficace et durable des ressources énergétiques au Pérou (PROSEMER), qui a pour but de renforcer les capacités du gouvernement péruvien à gérer les ressources énergétiques plus efficacement et qui prévoit également la création d’une Agence de la planification énergétique. En même temps, le gouvernement prépare actuellement un certain nombre de MAAN volontaires (Mesures d’atténuation appropriées au niveau national) dans le secteur de l’énergie, dans le double l’objectif d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du Pérou d’une part, tout en satisfaisant les CDN du pays d’autre part.

En août 2016, la Direction générale de l’efficacité énergétique (DGEE) – entité chargée de mener le processus de planification énergétique au sein du Ministère de l’énergie et des mines (MINEM) – sollicitait l’assistance de l’EUEI PDF pour : 

  • Superviser étroitement les différents services de conseil afin de s’assurer que les résultats escomptés soient bien atteints et coordonnés ;
  • Renforcer les capacités du personnel de MINEM qui, dans une étape ultérieure, sera intégré à l’Agence de planification énergétique prévue afin d’appliquer les méthodologies convenant au développement à long terme de systèmes de planification et d’information dédiés au secteur énergétique national. De plus, pour encourager l’égalité des sexes dans cette nouvelle Agence de planification énergétique, au moins 30 % du personnel formé était constitué de femmes. Et enfin, pour s’engager dans un développement durable du projet, une formation des formateurs était organisée dans le domaine de la planification et de la modélisation énergétique dans deux universités péruviennes.

Cette activité de l’EUEI PDF contribuait directement à l’ODD 7, en garantissant à moyen terme l’accès à tous à des énergies à la fois abordables, fiables et modernes, ainsi qu’une conversion à des systèmes énergétiques durables. Les autorités publiques et le monde universitaire du secteur énergétique ont été mandatés pour appliquer les méthodologies adéquates dans le sens d’une planification énergétique plus durable, ce qui devrait garantir la durabilité à long terme des interventions futures du pays en matière de planification énergétique – contribuant ainsi à la réalisation des objectifs nationaux dans les domaines de l’énergie et du changement climatique (ODD 13).